Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Récit de voyage : Côte Est Miami-Boston

Pour ce road-trip, nous remonterons toute la côte Atlantique des Etas-Unis en partant de Miami
et en arrivant à Boston en un mois environ.

Récit de voyage : Côte Est Miami-Boston

La préparation du voyage est relativement longue car le budget doit être précis et l'itinéraire doit respecter certaines contraintes. Pour ce road-trip, nous souhaitons assister à 3 courses de Nascar, découvrir les 2 côtes de la Floride, mais surtout découvrir en priorité des villages de campagne plutôt que les grandes villes et découvrir la côte Atlantique Nord et Sud.

 

Le jour du départ : Le vol jusqu'à Miami est relativement court car il s'agit d'un vol direct depuis Paris. Collés derrière les hublots, nous découvrons la magnifique eau turquoise de cette côte de Floride, avec quelques îlots disséminés ça et là. L'avion survol Miami, la presqu'île de Miami Beach se distingue très bien du reste de la ville, et nous voyons les quelques immeubles de Downtown qui sont l'unique relief de ce paysage. L'avion survole ensuite une partie des Everglades avant d'atterrir à l'aéroport de Miami. A la sortie de l'avion, nous sentons la chaleur des réacteurs de l'avion nous envahir. Ce n'est qu'en sortant de l'aéroport qu'on s'aperçoit qu'il s'agissait en fait de la chaleur extérieure, lourde et étouffante, on se serait cru dans un four ! Après avoir récupéré notre voiture, nous rentrons dans notre d'hôtel climatisé à 15°C. Nous posons nos bagages et enfilons nos maillots de bain pour profiter immédiatement de la piscine située au pied de l'hôtel. L'eau était de couleur vert clair, mais c'est pas grave, il fait trop chaud, on plonge ! Ensuite nous sommes aller déguster notre premier hamburger du voyage, et certainement le meilleur !

1er jour : Visite de Miami
Après avoir fait un tour en voiture de quelques quartiers de la ville, on s'arrête au Bayside Market Place pour commencer notre voyage par du shopping ! Le centre commerciale est situé sur un port et des excursions en bateau sont proposées pour découvrir la baie de Miami. Nous choisissons de prendre le bateau qui nous propose l'ambiance la plus kitch : un petit hors-bord surpuissant jaune fluo, d'une dizaine de place, avec un pilote style « Miami vice » blond avec un bronzage foncé, sur un fond de musiques des années 80 le volume de la radio à fond... La musique est assourdissante, mais les sensations sont là, c'est beaucoup plus sympa qu'un tour en bateau normal. Les villas nous font rêver et la promenade en mer est géniale.
Après avoir dégusté un smoothie fraichement mixé sur le port, nous nous dirigeons ensuite vers Miami Beach et posons nos bagages dans notre hôtel situé sur Collins Avenue. La chambre est très petite pour une chambre américaine, mais l'hôtel est très bien situé, à proximité du quartier Art Déco. Nous partons d'abord à la plage située à deux pâtés de maison. Mieux vaut ne pas avoir de complexes ! Toutes les personnes venues se faire bronzer sur la plage semblent tout droit sortis d'un film d'Hollywood ! Les maitres-nageurs, debouts à l'entrée des cabines de surveillance guettent les baigneurs. Les filles, ou plutôt les mannequins, se font bronzer dans des bikinis deux fois plus petits que mon maillot de ba in ! L'eau de la mer est aussi chaude qu'un jacuzzi et ne nous rafraichit pas du tout. Nous partons ensuite sur Ocean Drive, entre 5th et 41st street, à la visite du quartier Art Déco, où les fameux immeubles de style « streamline » aux lignes modernes et arrondies typiquement années 30 illuminant le quartier alternent avec les palmiers. La nuit, le quartier de South Miami Beach s'anime, chaque bar propose une ambiance et un concert différent, et les dernières grosses berlines montent et descendent Ocean Drive pour défiler devant les nombreux bars et restaurants pleins à craquer.

2ème jour : Miami, FL – Key Largo – Naples, FL : 350km, 4h15 de route.
Nous quittons Miami pour nous diriger vers les Keys, un chapelet d'îles formant un virgule à la pointe sud de la Floride. L'Overseas Highway, longue de plus de 200km, est la route qui les relient entres elles jusqu'à Key West. Sur la route, nous nous arrêtons dans un Sports Bar à Key Largo, le Hog Heaven. L'ambiance y est sympa, avec des écrans qui diffusent les matchs et autres sport qui sont en train de se jouer, la décoration est faite de divers objets de sport : gants de base-balls, capots de voitures de courses, tee-shirt de football américain...Nous dégustons la typique Key Lime Pie (Tarte aux citrons verts de Floride) en admirant la vue sur la mer. Nous reprenons notre route vers le sud. Le passage sur les ponts légèrement surélevés nous permettent de prendre un peu de hauteur pour admirer ce paysage fait d'îles, de plages et de bateaux de plaisance. Nous ne sommes pas allés jusqu'à Key West et remontons les Keys pour nous diriger maintenant en direction de la côte ouest de la Floride, sur la US 41. Le long de cette route, des excursions en Airboat (hydroglisseur) sont proposées pour découvrir les Everglades. Nous nous laissons tenter au Coopertown Airboat Ride. L'excursion dure environ 30 minutes durant lesquelles nous découvrons les marécages, la flore et la faune des Everglades, enfin...surtout les alligators ! Ces alligators qui nous émerveillent nous semble en fait pratiquement domestiqués par notre guide qui les appellent chacun par un petit nom et leur donne des morceaux de viande dès qu'il s'approchent du bateau ! Nous continuons notre traversée du parc des Everglades et découvrons des panneaux routiers que nous n'avions jamais vu auparavant : « Panther Crossing » ou « Alligators Crossing » (Attention traversée de panthères ou d'alligators). Nous avons effectivement vu des alligators au bord du canal que nous longeons, mais pas de panthères. Nous continuons notre route jusqu'à Naples pour y passer la nuit.

3ème jour : Naples, FL – Sebring, FL : 200km, 2h de route.
Nous remontons la côte du Golf du Mexique jusqu'à Fort Myers puis nous rentrons dans les terres pour visiter des endroits de la Floride moins touristiques. Nous traversons les villages de La Belle, Venus, puis Lake Placid. Là, un groupe d'étudiants s'entrainant au football américain ont attirés notre attention, et on décide de les regarder s'entrainer un moment. Ensuite, nous poursuivons notre route vers le nord pour visiter le célèbre circuit automobile de Sebring. Nous nous arrêtons ensuite au premier hôtel que nous croisons. L'hôtel est immense et fait luxueux, mais entièrement vide. La chambre est spacieuse et dispose d'un grand écran.Le prix des chambres est raisonnable hors saison : 35$ la nuit pour 2, en plus nous avons une immense piscine rien que pour nous !

4ème jour : Sebring, FL – Titusville, FL : 200km, 2h10 de route.
Nous quittons le centre de la Floride pour remonter en direction d'Orlando. Le relief est toujours aussi plat et dès qu'il y a des arbres, on ne voit plus de paysages. D'immenses champs d'orangers bordent la route. Après avoir passer Orlando, nous nous dirigeons vers la côte est. Sur la route, le temps se couvre rapidement et devient très lourd au fur et à mesure que nous avançons vers l'est. Une pluie diluvienne tombe d'un coup et le vent fait bouger la voiture très fortement. Nous décidons de nous arrêter dans un hôtel à Titusville car les conditions ne sont pas bonne pour rouler sur de longues distances. En allumant la télévision, nous nous apercevons que toute la côte est des Etats-Uni est en fait en alerte tornade. L'ouragan Danielle sévit effectivement au large des côtes de la Floride et risque de remonter vers les côtes nord ainsi que l'ouragan Earl qui le suivra de très près. En remontant vers le nord, ces ouragans se sont rapprochés des côtes et ont fait de nombreux dégâts sur les côtes de Caroline et de Virginie. De notre côté, nous ne reprendrons la route que le lendemain.

5ème jour : Titusville, FL – Daytona, FL : 80km, 50 min
Le matin, le temps est encore menaçant et le vent très fort, nous décidons de ne pas trop rouler et visitons surtout les alentours. D'abord un petit tour sur la célèbre plage de Daytona Beach. Le monde n'est pas au rendez-vous pour se baigner mais de nombreuses voitures sont quand même garées sur la plage, et quelques personnes observent le temps qui s'agite au large. Nous partons à la visite du Daytona International Speedway et de son musée, le Daytona 500 Experience. Destiné principalement aux fans de courses automobiles Nascar, ce musée est quand même très intéressant pour les non connaisseurs car il présent l'histoire des courses automobiles aux Etats-Unis. Daytona Beach servait déjà de circuit dès les années 30, où les courses avaient lieux sur la plage.

6ème jour : Daytona, FL – Brunswick, GA : 300km, 3h
En longeant la côte vers le nord, nous nous arrêtons visiter la ville de Sainte-Augustine. Elle ne ressemble en rien aux autres villes américaines. C'est l'une des plus anciennes villes des Etats-Unis puisqu'elle a été fondée en 1565. Sainte Augustine est une ville coloniale, très bien conservée. Les bâtiments sont de style colonial espagnols aux façades blanches, la ville est riche de végétation tropicale et l'ambiance y est calme et reposante. Certaines petites rues sont bordées de vieilles maisons en bois, décorées de fleurs colorées au rebord des fenêtres. Des visites en calèche sont proposées et ajoutent au charme tranquille de cette petite ville.
Nous quittons la Floride en longeant la côte et entrons en Georgie pour passer la nuit à Brunswick.

7ème jour : Brunswick, GA – Savannah, GA : 130km, 1h15
En quittant l'hôtel, nous voyons un petit bâtiment de style victorien vert clair avec une enseigne « Victorian Place, Antiques & collectibles ». Il s'agit d'un magasin d'antiquités-brocante. En déambulant dans les couloirs de cette maison victorienne, nous découvrons que chaque pièce est remplit d'objets en tout genre, livres, objets de décorations, vaisselle fine, tissus … Les brocantes sont de véritables mines d'or aux Etats-Unis et méritent largement qu'on s'y arrête.
Nous poursuivons vers le nord en direction de Savannah. La route est bordée d'arbres centenaires couverts de mousse espagnole retombant sur une végétation luxuriante et tropicale qui représente si bien le charme de cette région très sudiste.

Nous visitons ensuite Savannah, qui est la ville qui représente certainement le plus la douceur de vivre du « Vieux Sud ». Il est préférable de visiter la ville à pied afin de découvrir tous les petits squares aménagés à chaque coin de rue. De grands arbres nous permettent de profiter d'une certaine fraicheur, et quelques saxophoniste inondent ces petits parc d'une musique jazzy qui vient compléter cet atmosphère paisible.
Nous terminons la journée par un petit détour sur Tybee Island où nous profitons de la plage jusqu'à la fin de la journée.

8ème jour : Savannah, GA – Atlanta, GA : 360km, 3h10
La route est monotone pour rejoindre Atlanta, bordée d'arbres, nous n'avons aucune vue et le paysage est sans relief. Il faut s'arrêter pour pouvoir observer de très belles demeures cachées par les arbres. Ces villas majestueuses au style Georgien nous rappellent les maisons sudiste dans « Autant en emporte le vent ». Les plus belles sont de grandes bâtisses en briques avec un perron surplombé par un balcon ou un petit toit soutenu par des colonnes d'un blanc immaculé. Nous arrivons à Mac Donough, au sud d'Atlanta où nous passerons 2 jours afin d'assister à la 1ère course de Nascar de notre voyage.

9ème jour : Course de Nascar à Atlanta
Le circuit est plein de monde dès 10h du matin. Les parkings sont remplit de spectateurs qui installent leurs barbecues pour le repas du midi et les drapeaux à l'effigie de leur pilote préférés. Dans l'enceinte du circuit, les semi-remorques de chaque pilotes vendent toute sorte de produits dérivés : tee-shirts, casquettes, combinaisons, drapeaux, voitures miniatures... Les principaux sponsors de la course proposent de nombreux jeux, attractions et démonstrations de voiture ou de moto. L'heure de la course se rapproche, les gradins se remplissent de plus en plus et les snacks, situés sous les gradins pour ravitailler les spectateurs durant la courses, sont prêts à accueillir la foule. Les pilotes se présentent un par un, debout à l'arrière d'un pick-up, saluant la foule. Le silence se fait au moment de l'hymne national, tout le monde pose sa main sur le cœur. Ensuite le fameux « Gentlement, start your engine » raisonne sur le circuit et les 43 pilotes démarrent en même temps leurs V8. La course est très impressionnante et pleine de rebondissement avec de nombreux accrochages et batailles. La course a durée un peu plus de 3h et s'est terminée de nuit.

10ème jour : Atlanta, GA – Hendersonville, NC : 340km, 3h20
Nous traversons Atlanta puis prenons l'Interstate 85, sur la route de Charlotte. Le paysage change petit à petit. Quelques montagnes commencent à se faire voir. Le paysage est de moins en moins typé sudiste, avec des fermes en bois rouges et blanches qui font leur apparition bordées de clôtures en bois blanc. Nous faisons une halte aux abords de la petite ville de Commerce, attirés par l'enseigne « Wendy's » que nous avions repéré de loin ! Wendy's est notre Fast-food préféré, et le fameux Baconator fait honneur à sa réputation ! En face du Wendy's, nous voyons un magasin de vêtements de style western « Boots etc » dans un grand bâtiment en bois foncé avec une calèche qui sert de décor dans la vitrine. Effectivement, nous découvrons des rayons interminables de chapeaux de cow-boy, de bottes, Santiagues, ceintures et jeans.
Nous reprenons la route. L'Etat de Georgie laisse place à celui de la Caroline du Sud. Nous décidons de quitter la Interstate 85 pour visiter des villages un peu plus perdus et se rapprocher des Monts Appalaches situés sur notre gauche. Sur la route, quelques marchands dans de petits cabanons en bois vendent de grands sacs de pommes de la région. Nous les dégusterons pratiquement jusqu'à la fin du voyage ! Le paysage est de plus en plus sauvage et pittoresque : de petits courts d'eau serpentent sous les rares ponts couverts comme le Campbell Cover Bridge. Nous terminons la journée en quittant la Caroline du Sud pour aller dormir à Hendersonville, en Caroline du Nord.

11ème jour : Hendersonville, NC – Charlotte, NC : 170km, 1h45 de route.
Nous continuons de sillonner les petites routes de Caroline du Nord. On découvre par hasard un petit circuit de course automobile en terre battue le Harris Speedway, perdu au fond de la Caroline du Nord ! Effectivement, dans quelques jardins, nous avions vu de vieilles voitures de courses cabossées et réparées grossièrement qui devait certainement servir à participer à des courses sur ces petits circuits de campagne. La Caroline du Nord étant l'Etat où la Nascar est née, c'est ici le sport régional et l'Etat compte plusieurs dizaine de circuits que ce soit en terre battue ou goudronné.

12ème jour : Visite de Charlotte, NC
Le matin, nous partons à la visite du Nascar Hall of fame, c'est LE Musée de la Nascar. Nous y passerons la matinée entière. On peut y voir l'évolution des voitures de Nascar depuis la création du championnat en 1949, les voitures de course les plus célèbres mais aussi la présentation et une mise en scène des écuries et de l'organisation au stand pendant les courses. Il y a aussi quelques animations, une simulation d'arrêt aux stand et un simulateur de conduite dans une véritable voiture de Nascar. Après avoir mangé dans le Sport Bar du Nascar Hall of fame, nous partons visiter quelques écuries de Nascar où l'on peut voir les mécaniciens en plein travail dans des garages immenses avec des dizaines de voitures de courses. Les garages sont loin de ce que l'on peut imaginer, le revêtement du sol est blanc et tout est d'une propreté impeccable. Chaque écurie à ses spécificité, celle de la Hendricks Motorsport fait un peut Musée avec la présentation de toutes les coupes gagnées par les pilotes, la Penske Racing est intéressante car on peut observer les mécaniciens au travail depuis un balcon les surplombant. La Michael Waltrip Racing est la seule écurie où la visite est payante car il s'agit d'une visite guidée dans les garages.

13ème jour : Charlotte, NC – Oxford, NC : 270km, 2h30
Le matin, nous partons à la visite de Charlotte. L'ambiance sereine qui règne dans les quartiers du centre ne nous laisse pas penser que Charlotte est le second centre financier des Etats-Unis. De magnifiques coins de verdures nous permettent d'admirer les immeubles partiellement cachés par de grands magnolias. Le quartier de 4th Ward est charmant, avec ces maisons victoriennes et le parc de Fourth Ward Park. Ce quartier résidentiel est situé autour du grand cimetière de Elmwood.
Nous reprenons la route en milieu d'après-midi pour nous avancer un peu. Non loin de la route, il y a quelques petits circuits automobiles de campagne mais aussi des petites plantations historiques et de nombreux musées. Les musées et les lieux touristiques fermant à 17h, il est trop tard pour nous d'aller les visiter.

14ème jour : Oxford, NC – Richmond, VA : 200km 1h50
La route n'est pas longue jusqu'à Richmond. Nous nous arrêtons d'abord au Pamplin Historic Park. C'est un grand musée sur le thème de la Guerre de Sécession. Le musée a été construit sur les lieux du Siège de Petersburg, autour d'une plantation qui a servit d'habitation pour les troupes. Le Siège de Petersburg a duré plus d'un an. Le musée est très complet ; il y a beaucoup de mises en scène qui présentent le quotidien des soldats des deux camps. A l'extérieur, la plantation sudiste a été partiellement reconstituée : la maison des maitres et le quartier des esclaves nous donnent une idée de la vie quotidienne de ses habitants. Dans les bois alentours, un campement sudiste a été remonté ainsi que les tranchées du Siège.

15ème jour : Course de Nascar à Richmond
Le circuit est pratiquement situé dans la ville de Richmond. Les habitants alentours proposent aux spectateurs de camper dans leur jardin, étant donné que l'accès au circuit est très difficile. En effet, plus de 110 000 spectateurs essai d'atteindre le circuit pour assister à la course. L'atmosphère qui règne sur la circuit de Richmond pour la Course de Nascar est beaucoup plus impressionnante que sur les autres courses car nous sommes le 11 septembre. Des petits drapeaux américains sont distribués à l'entrée du circuit, la majorité des pilotes viennent à la rencontre des spectateurs pour signer des autographes ou répondre à des interviews. Les cérémonies d'avant course sont interminables : des militaires rendent hommage aux disparus, les chants pratriotiques se succèdent, tous les spectateurs agitent leur petit drapeaux américain lors de l'hymne national.

La course se déroule de nuit, elle est relativement calme mais l'ambiance frénétique règne dans les gradins.

16ème jour : Richmond, VA – Fredericksburg, VA : 100km, 1h
Avant de reprendre la route, nous faisons un petit tour dans Richmond. Richmond est la capitale de la Virginie mais aussi celle de la confédération. La confédération est le surnom donné aux Etats confédérés du Sud-Est qui refusaient de rentrer dans l'Union (les Etats-Unis) car il fallait pour cela, entre autre, abolir l'esclavage, et par la même occasion renoncer à des bénéfices importants sur la vente du coton en Europe. De nombreuses batailles de la Guerre de Sécession ont eu lieu en Virginie. Trois cimetières confédérés sont présents dans la ville où pas moins de 35 000 personnes y ont été enterrées. La ville a connu un rapide développement économique grâce à la culture du tabac. Le quartier historique de la ville est le plus beau, même si une grande partie a été reconstituée. Nous quittons Richmond en direction de Fredericksburg en passant par les routes secondaires. Les zones urbaines laissent très rapidement place à un paysage de campagne et forêts. Quelques rares champs de tabac bordent la route. Nous passons ensuite l'après-midi à flâner dans les rues de Fredericksburg dont la voie principale est bordée de nombreux magasins d'antiquités et de brocante. Certains sont immenses et contiennent un bazar ordonné de bibelots rétros, meubles, décorations en tout genre mais surtout très kitch ! Nous découvrons ici le mauvais goût américain en matière de décoration... !

17ème jour : Fredericksburg, VA – Washington – Lancaster, PN : 275km, 3h15
Nous faisons un passage éclair à Washington afin de prendre quelques photos, nous quittons le Maryland après Baltimore, sur la Route 1 puis la Route 222 en direction de Lancaster. Les campagnes du Maryland puis de la Pennsylvanie sont très belles. Le relief est très vallonné, fait de forêts, de petites fermes en bois rouge foncé au toit blanc, et de champs de maïs et de tabac. Les maisons sont parsemées ça et là dans d'immenses terrains non clôturés, où l'herbe verte est parfaitement tondue. Dans les villages, les maisons sont principalement en bois peint en blanc ou en briques rouges.
Nous arrivons à Lancaster. Les guides touristiques de Pennsylvanie vantent la qualité des produits régionaux vendus au Central Market de Lancaster par les producteurs régionaux et les communautés Amishs. Cet argument nous séduit rapidement. Inutile de dire qu'après deux semaines de hamburgers, frites, chips et repas pris sur le pouce, la perspective de manger des produits frais de producteurs nous enchante ! Effectivement, nous avons le bonheur de voir de nombreux stands de fruits et légumes, charcuterie, pâtisserie et des stands vendant du vrai pain et non pas du pain de mie comme les américains savent si bien le faire.
La ville de Lancaster est belle et originale. Plusieurs styles d'architecture ont été utilisés pour la construction des bâtiments principaux en fonction de la date de construction et des matériaux utilisés. Des pianos sont installés au coin des rues, à la disposition des passants. Lancaster est le pays des Amish, Amish County. Les communautés Amish sont installées autour de Lancaster.

18ème jour : Lancaster, PN – Groton, CT : 470km, 4h45
Nous rejoingnons Philadelphie pour récupérer la route US 95. Nous traversons donc la Pennsylvanie puis le New Jersey. Nous distinguons au loin la silhouette de Manhattan avec l'Empire State Building et la Statue de la Liberté. New-York nécessite une visite de plusieurs jours et nous décidons de ne pas nous y arrêter afin de profiter plutôt des plages du Connecticut et du Massachusetts.

Nous traversons rapidement l'Etat de New York avant d'atteindre le Connecticut. L'autoroute US 95 longe la côte et nous découvrons des vues magnifiques sur l'océan. Nous nous arrêtons dans un motel de Groton pour y passer la nuit. Derrière le motel, une petite route nous permet d'accéder à une plage d'où la vue du coucher du soleil sur l'océan est superbe.

19ème jour : Groton, CT – New Bedford, MA : 140km, 1h45
Nous passons la journée à visiter la côte, les plages et les petits ports de pêche. Nous atteignons rapidement le Rhode Island dont la côte est plus préservée que celle du Connecticut. Nous nous sommes baladés autour du phare de Judith Point, sur les plages de sables et les avancées rocheuses. La côte est magnifique et le temps parfait pour se promener. Nous rencontrons une passionnée d'oiseaux qui vient de Chicago pour photographier des oiseaux migrateurs. Elle nous explique que Judith Point est un lieux important et protégé de nidification et que l'accès est réglementé du mois de mai à fin août, durant la période de ponte. La côte bénéficie de nombreux petits parc naturels qui permettent la sauvegarde de la faune et de la flore. Les villages situés en bord d'océan avec leurs petits ports de pêche sont pittoresque et marquent le début du paysage de la Nouvelle-Angleterre. Nous longeons la côte en traversant Newport, qui est une ville importante par rapport aux petits villages alentours, puis Tiverton où de belles villas aux architectures différentes et aux grands jardins bordent la route. Ensuite, nous entrons dans le Massachusetts pour passer la nuit à New Bedford.

20ème jour : New Bedford, MA – Cape Cod – Boston, MA : 330km, 3h50
Nous continuons de longer la côte par la route 6. Nous traversons les villages de Fairhaven, Mattapoiset, Marion. La côte est caractérisée par de nombreuses criques qui sont souvent des réserves et du coup très préservées. Le reste de la côte est parsemé de petites maisons en bois peint en blanc ou gris. Nous atteignons le Cape Cod. Ce bras de terre qui s'étire dans l'océan est réputé pour sa nature préservée autour des petits hameaux qui l'habitent. Nous nous arrêtons dans un restaurant, le « Land Ho ! », à Orleans, qui ne sert que des plats de poisson. La décoration est chargée mais très chaleureuse et accueillante, un peu dans le style pub irlandais. La ville principale, Provincetown, est situé à la pointe de la presqu'île. L'ancien petit village de pêcheurs s'est transformé en village touristique avec de nombreux restaurants et magasins. Le port est remplit de petits bateaux de pêches et des excursions sont proposées au départ de Provincetown pour aller observer les baleines. Au Cape Cod National Seashore, nous avons eu l'occasion d'observer des phoques qui s'amusent à quelques mètres de la plage.
Nous prenons ensuite la direction de Boston pour y passer la nuit.

21ème jour : Boston, MA – Claremont, NH : 190km, 2h
Nous avons visité Boston l'unique jour de pluie du voyage... Boston est l'une des plus vieille ville américaine qui a toujours été occupée depuis sa fondation en 1630 par les colons anglais. Les immeubles sont de plusieurs styles architecturaux différents car la ville s'est construite sur plusieurs époques. Le Old State House, 206 Washington St, est l'un des plus vieux bâtiment de la ville, il a été construit en 1713 dans le style Georgien, tout comme le Old Corner Bookstore, 1718 Washington St, construit en 1712. La ville est très agréable malgré le mauvais temps, mais nous n'y restons pas la journée et préférons nous diriger vers le New-Hampshire.
Nous reprenons la route vers le nord, en direction de Claremont, dans le New Hampshire.

22ème jour : Visite du New Hampshire
Les paysages sont essentiellement des forêts avec de nombreux lacs autour desquelles quelques maison en bois se sont implantées. Quelques unes ont leur propre ponton avec un petit bateau ou un petit hydravion. La ville de Claremont, à la limite de l'Etat du Vermont, est la ville typique de la Nouvelle-Angleterre. Très provinciale, avec des maisons en bois peint, une église de village et des petits commerces de campagne. Nous parcourons les routes du New-Hampshire. L'automne arrive, les arbres commencent à voir leur feuilles virer à l'orange, certains sont entièrement rouges, les couleurs du paysage sont superbes.

23ème jour : Course de Nascar Sprint Cup Serie
Dernier jour et dernière course de Nascar du voyage. L'ambiance est beaucoup plus calme que sur les autres circuits, mais les odeurs de barbecue sur les parkings du circuit sont toujours omniprésentes !
Quelques canadiens ont fait le déplacement, et nous ne sommes plus habitués à entendre d'autres personnes que nous parler français ! La course est mouvementée malgré la pluie qui tombe par intermittence.

24ème jour : Claremont, NH – Boston, MA : 190km, 2h
Retour à l'aéroport de Boston pour prendre le vol qui nous ramène en France...ou pas !
Nous nous apercevons à l'aéroport que le seul avion annulé est le notre. Après avoir pris des renseignements auprès des compagnies aériennes, on nous explique que les vols vers Paris sont annulés ou retardés pour cause de grève... L'aéroport de Boston est agréable, mais les dernières heures passées ici nous ont parues assez longues !

 

Ce fut notre voyage le plus long aux Etats-Unis. Nous avons parcourus environ 6 000km et traversés 14 états du sud au nord des Etats-Unis.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article